Belgique : la production de vin atteint 2 millions de litres

Home / L'univers du vin / Belgique : la production de vin atteint 2 millions de litres

Belgique : la production de vin atteint 2 millions de litres

Le volume de vin belge augmente à nouveau. En 2018, sa production a atteint désormais près de 2 millions de litres. Cela représente une multiplication par deux de la production de l’année précédente.

Quasiment deux millions de litres de vin

Il est intéressant de revisiter les chiffres de la production de vin en Belgique ces dernières années. Le dernier pic de production a eu lieu en 2015. Les volumes avaient atteint 1 025 499 litres.

Mais cette progression ne s’est pas maintenue. En effet, l’année suivante seuls 753 030 litres de vin ont été produits en Belgique. La principale cause de la baisse était les conditions météorologiques défavorables.

Le volume de vin produit dans le « plat pays » est reparti à la hausse en 2017 où pas moins de 947 000 litres sont sortis des presses. Une fois de plus, les importantes gelées survenues en avril ont freiné la production.

En 2018, la production belge a bénéficié d’un temps chaud, donc particulièrement favorable. C’est ce qui explique le volume conséquent : 1 961 558 litres.

Augmentation des terres agricoles

Par ailleurs, le nombre de vignerons dans et la taille des vignobles sont en augmentation nette depuis plusieurs années.

La production de vin est plus importante en Flandre. Mais, globalement le secteur du vin est en expansion dans toute la Belgique. En 2014, il y avait 96 producteurs. En 2017, ce nombre est passé à 129 producteurs de vin. Quant à la surface cultivée occupée par les vignobles, elle a évolué passant de 192 hectares en 2014 à 341 hectares trois ans plus tard.

Quels types de vins sont produits en Belgique ?

Le vin effervescent ou pétillant est la variété majoritairement produite en Belgique. Le type de vin le plus produit dans les vignobles belges devant le blanc, le rouge et le rosé. En Belgique comme ailleurs dans le monde, un bon gateau accompagne souvent les vins pétillants.

Depuis 1997, la Flandre (une des trois régions du pays) a créée sa première appellation d’origine contrôlée. Cet acte pré suppose la culture d’un vignoble digne de ce nom disposant de caractéristiques modernes pouvant être utilisées comme argument commercial. Puis, une véritable course aux appellations s’engage entre la Flandre et la Wallonie.

  • Côtes de Sambre et Meuse
  • Vin de pays des jardins de Wallonie

Ce sont quelques appellations nées pendant cette phase d’intense rivalité. Cette escalade va s’arrêter en 2008. Le vignoble belge est très septentrional. Épernay est à 49,0° Nord. Quant à la capitale Bruxelles, elle est se trouve à 50,8° Nord.

Certains agriculteurs belges plantent des cépages importés de France. Il s’agit souvent du chardonnay ou du pinot noir. Mais, il arrive que les agriculteurs choisissent de planter des cépages dits « interspécifiques ». Ces derniers sont souvent l’aboutissement d’un développement mené en Allemagne. Ces espèces sont nées pour rendre possible la culture de la vigne dans un climat froid et plus humide. Ces cépages ont des noms colorés tels que : hélios, solaris, régent…

LEAVE A COMMENT

All fields are mandatory.